Les Enderrock Awards «les plus nécessaires» et les plus vindicatifs élèvent Xanguito

Xanguito a été consolidé ce jeudi soir comme l'un des plus grands noms de la scène des îles après être devenu le grand lauréat des Balearic Music Awards 2020, décernés par le magazine spécialisé Enderrock, avec trois prix: meilleur album pop rock pour Milions d'estrelles, meilleure chanson et meilleur artiste de l'année. Malgré la crise due à la pandémie de coronavirus, le Teatre Xesc Forteza de Palma a été hier le théâtre d'une fête pleine d'illusion, mais aussi de revendication. Le gala a été présenté par Pep Suasi et Victòria Maldi.

Lluís Gendrau, directeur éditorial du groupe Enderrock, a déjà prédit que cette édition "très nécessaire" serait la plus exigeante avec son discours, dans lequel il prévenait que "nous vivons la crise culturelle la plus grave de l'histoire". Clara Fiol, de Marala, par exemple, a déclaré que "pour le gouvernement, la musique semble être un passe-temps", ou Guillem Llorenç, connu sous le nom de Rudymentari, qui, en raison d'un problème technique, a pu prononcer un bref discours dans lequel il s'est dit satisfait "de être sur scène ».

Discours

En ce ligne de réclamation pronunciaron sus discursos Miquela Lladó, Premi d’Honor, y Llorenç Santamaria, ganador del Premi a la Trajectòria. Mientras la primera criticó que «la música popular es tratada siempre como la hermana pequeña», Santamaria lamentó solamente tener «dos discos en catalán», un hecho que culpó al «colonialismo».

El grupo Xanguito, triunfador de la noche, subió hasta tres veces al escenario a recoger premios. Joan Muntaner, miembro de la banda, insistió en que «este año ha sido muy difícil» e instó a los ayuntamientos y programadores a organizar más conciertos porque «la cultura es segura». Destacó que «durante el confinamiento los músicos lo dimos todo y por eso todos sois artistas».

À une date comme celle-ci, on ne pouvait évidemment pas manquer la musique. Ainsi, Joana Gomila et Laia Vallès, Maria Jaume, Lluís Cabot et Pep Suasi i Els Electrodomèstics ont animé le gala de leurs performances, bien que la plus célébrée ait été celle du vétéran Tomeu Penya, accompagné de Toni Pastor à la guitare et qui a reçu une ovation pour partie du public.

Un autre grand moment, en l'occurrence attachant, a été joué par le chanteur Baaldo, qui a reconnu se sentir "de moins en moins bizarre des artistes des Illes".

Prix ​​d'honneur
Miquela Lladó

Prix ​​Trajectoire
Llorenç Santamaria

Prix ​​spécial du jury
«Paradise», par Joana Gomila et Laia Vallès

Prix ​​de la critique du meilleur disque de l'année
«Witches», par Wild Heart

Prix ​​de la critique du meilleur nouvel album
À l'aube, par Marala

Meilleur album classique
«Masse d’incrédulité», par Miquel Brunet

Meilleur album de jazz
«When Forests Dream», par Agustí Fernàndez et Jordina Millà

Meilleur album folk
«Arasíquesí…», par Bienne Majoral

Meilleur album de musique urbaine
'Le garçon au double A', par Baaldo

Meilleur album pop rock
«Millions of Stars», par Xanguito

Meilleur album de chanson d'auteur
«Redó», par Bep Marqués

Meilleur confiné direct
«Paradise», par Rooster Hair

Meilleur album en langue non catalane
«Pour l’amour de l’art», par Sara Reus

Meilleure chanson de l'année
«Millions of Stars», par Xanguito

Meilleur artiste de l'année
Xanguito

Meilleur nouvel artiste
Prenez Juan Fuster